top of page

 

Inde

Coup de coeur

Bienvenue en Inde
 
Immense pays du sud de l'Asie, l'Inde offre un paysage varié, des pics de l'Himalaya
au littoral de l'océan Indien. Son histoire remonte à 5 millénaires. Au nord se trouvent
des sites datant de l'empire moghol tels que le Fort rouge et l'imposante mosquée
Jama Masjid, à Delhi, ainsi que l'emblématique mausolée du Tāj Mahal, à Agra. Les
pèlerins viennent faire leurs ablutions dans les eaux du Gange, à Bénarès. Rishikesh
est la capitale du yoga, mais aussi le point de départ des randonnées vers l'Himalaya
 
L'inde est un foyer de civilisations parmi les plus anciennes du monde, la civilisation de la vallée de l'Indus s'y est développée dès 3000 av. J.-C. Le sous-continent indien a abrité de vastes empires et est présent sur les routes commerciales dès l'Antiquité. L'Inde est la terre de naissance de quatre religions majeures — l'hindouisme, le jaïnisme, le bouddhisme et le sikhisme — alors que le zoroastrisme, le christianisme et l'islam s'y sont implantés durant le Ier millénaire. L'hindouisme y est la religion majoritaire avec environ 80 % de fidèles. L'Inde est aujourd'hui un pays très divers sur le plan religieux, linguistique et culturel. 
 
L’Inde occupe la majeure partie du sous-continent indien, qui est placé entre la plaque tectonique de l’Inde et la partie nord-ouest de la plaque indo-australienne. Une partie du territoire des États du nord et du nord-est de l’Inde est située dans le massif de l’Himalaya. Le reste de l’Inde septentrionale, centrale, et orientale est occupé par la zone fertile de la plaine indo-gangétique. Dans la partie occidentale, bordée par le Pakistan du sud-est, se trouve le désert du Thar. L’Inde méridionale se compose presque entièrement du plateau péninsulaire du Deccan, flanqué de deux massifs côtiers au relief accidenté, les Ghats occidentaux et les Ghats orientaux. 
 
De grands fleuves et rivières, tels le Gange, le Brahmapoutre, la Yamuna, la Godavari, la Narmada, la Kaveri traversent le pays. L’Inde possède par ailleurs trois archipels : les îles Laquedives, qui se trouvent au large de la côte du sud-ouest ; la chaîne volcanique des îles d’Andaman et de Nicobar au sud-est, et les Sundarbans dans le delta du Gange au Bengale occidental. Le climat de l'Inde varie, de tropical dans le sud à plus tempéré dans le nord de l’Himalaya et où les régions montagneuses reçoivent les chutes de neige continues en hiver. 
 
Finalement , il n'y a que deux mots pour décrire ce pays, INCREDIBLE INDIA !!!
inde rajasthan camel safari.jpg
Un peu de généralités
Histoire

L'histoire de l'Inde est particulièrement riche et se divise en trois grandes ères :

  • Des origines à l'Empire moghol (dynasties musulmanes venues de Perse et d'Afghanistan), dominant jusqu'au milieu du XVIIIe siècle.

  • La période coloniale britannique (1750-1947), l'Empire britannique des Indes comprenant alors le Bangladesh et le Pakistan actuels,

  • Depuis l'indépendance de l'Inde (1947)

Depuis 1947, l'histoire de l'Inde est dominée par des conflits répétés avec le Pakistan (les trois guerres indo-pakistanaises de 1947-1949, 1965 et 1971), par la domination intérieure du Parti du Congrès (ancien parti de Nehru et Gandhi), et par des tensions religieuses récurrentes entre hindous et musulmans (émeutes de 1992 et de 2002).

Civilisation de la vallée de l'Indus

L'Inde connaît une civilisation continue depuis XVI siècle av. J.-C., depuis que les habitants de la vallée de l'Indus ont développé une culture urbaine fondée sur l'agriculture et le commerce par mer et peut-être par terre avec la Mésopotamie.

Civilisation védique
Cette période est particulièrement mal connue et reste sujette à débats. Durant le IIe millénaire av. J.-C., il est probable que des tribus de pasteurs parlant une langue indo-européenne envahissent le sous-continent à partir du nord-ouest. En s'installant dans la vallée gangétique, elles assimileraient les cultures précédentes. Cette hypothèse est confirmée par les études génétiques les plus récentes (2017)

Antiquité et Moyen Âge indien

La fin de la période védique est caractérisée par le renouvellement de la mythologie. La divinité est maintenant adorée sous des formes diverses selon les deux grandes écoles de l'hindouisme : le shivaïsme et le vishnouisme. L'apparition du bouddhisme au VIe siècle avant l'ère chrétienne introduit en Inde une religion de délivrance et de charité. La prédication de Bouddha peut se développer sans rencontrer de trop fortes résistances dans une société où l'emprise du brahmanisme n'est pas encore aussi étendu ni le système des castes aussi rigide qu'il le deviendra par la suite. Contemporain du bouddhisme par son fondateur historique, le Mahâvîra, le jaïnisme implique comme celui-ci le rejet du système des castes et de la domination des Brahmanes.

Conquête musulmane

La conquête musulmane débute en 712 avec la prise du Sind par Muhammad ibn al-Qasim qui l'établit comme sa base stratégique. Toute la région inférieure de l'indus est livrée aux pillages et aux massacres. Après les violences initiales et les conversions forcées à l'islam sous menace de mort, les hindous obtiennent la liberté de pratiquer leur religion en payant la taxe nommée jizya.

Sultanat de Delhi

Aux X et XI siècles, des Turcs et des Afghans envahissent l'Inde et établissent des sultanats. Du XI siècle au XV par les sultans turco-afghans (sultanat de Delhi), et l'Inde méridionale par les dynasties hindoues Chola et du Vijayanagar. Durant cette période, les deux mondes - l'hindou dominant et le musulman conquérant - se mélangent et connaissent des influences culturelles croisées.

L'Empire moghol

Cet empire est fondé en Inde par Babur, le descendant de Tamerlan, en 1526, lorsqu'il défait Ibrahim Lodi, le dernier sultan de Delhi à la bataille de Pânipat.

La période marathe

Comme son nom l'indique, l'Empire marathe, sursaut hindouiste contre le pouvoir des Moghols, trouve son origine dans la région qui forme maintenant l'État du Maharashtra. Au xviie siècle, Shivaji dirige une rébellion contre l'empire Moghol. Sous son règne et sous celui de son fils Sambhaji, le territoire marathe s'étend sur la vallée du Gange et une grande partie de l'Inde centrale. 
La période coloniale britannique (c.a. 1750-1947)
Domination de la Compagnie britannique des Indes orientales en Inde, Raj britannique et Mouvement pour l'indépendance de l'Inde.​

L'administration par la Compagnie anglaise des Indes orientales (1600-1857)

Le premier avant-poste anglais en Asie du Sud est établi en 1619 à Surat sur la côte du nord-ouest de l'Inde. Plus tard au cours du même siècle, la Compagnie anglaise des Indes orientales ouvre des comptoirs de commerce permanents à MadrasBombay et Calcutta, sous la protection des dirigeants indigènes.
En 1757, les troupes de la Compagnie anglaise des Indes orientales prennent le contrôle du Bengale dont ils pillent le trésor.
Les Britanniques accroissent ensuite leur influence jusqu'à contrôler, vers 1850, la majeure partie du territoire de l'Inde actuelle, le Pakistan et le Bangladesh. La pénétration britannique, qui commence en 1765 au Bengale, est toutefois lente et progressive

L'Empire britannique des Indes (1858-1947)

À la suite d'une rébellion, en 1857, menée par des soldats indiens révoltés, en Inde du Nord, le Parlement britannique transfère le pouvoir politique de la Compagnie des Indes orientales à la couronne. Dorénavant, le Royaume-Uni administre directement la majeure partie de l'Inde, tout en contrôlant le reste par des traités signés avec les dirigeants locaux. La production de thé est développée, et sa consommation privilégiée par rapport à celle du café.

L'Inde indépendante (1947)

Les 14 et 15 août 1947, l'Empire britannique des Indes est divisé en deux dominions indépendants : l'Union indienne et le Pakistan. Cette partition, qui fait suite aux tensions communautaires et à la campagne de la Ligue musulmane pour un État musulman, est finalement acceptée par le Congrès national indien dépit de l'opposition de Gandhi. Elle entraîne le déplacement de 12 millions de personnes, dont des hindous et des sikhs qui se retrouvent en territoire pakistanais et rejoignent le territoire de l'Union indienne. De même, des musulmans demeurant en Inde rejoignent le Pakistan nouvellement créé. Les violences entre communautés accompagnent ces déplacements et font plusieurs centaines de milliers de morts au Pendjab et au Bengale, les deux provinces divisées par la Partition. Les massacres cessent en septembre, grâce aux efforts du Mahatma Gandhi qui se lance dans une grève de la faim à Calcutta.
Temple hindou
india train Kazhuthurutty_Kerala.jpg
Elephant Festival en Inde
india varanasi Evening_Ganga_Aarti,_at_D
inde barbbier.jpg
Société
Les castes